Madam Vice-President

Le 7 novembre 2020, après 4 jours de suspense, la nouvelle est tombée: Kamala Devi Harris sera la prochaine vice-présidente des États-Unis d'Amérique.
Inspiration
Réseaux sociaux
En vedette
S'inscrire

Abonnez-vous à notre lettre d’info.

Le 7 novembre 2020, après 4 jours de suspense, la nouvelle est tombée: Kamala Devi Harris sera la prochaine vice-présidente des États-Unis d’Amérique. Son premier appel est pour son colistier, Joseph Robinette Biden, avec qui elle partage sa joie:

We dit it, Joe !

“It”, c’est la victoire contre le président en exercice, Donald J. Trump. “It” c’est aussi le fait que, pour la première fois dans l’histoire, le poste de vice-président des États-Unis d’Amérique est occupé par une femme, un.e noir.e et un.e asiatique.

Ce n’est pas la première fois que Kamala Harris se retrouve la première à occuper un poste de pouvoir. Elle est même coutumière des premières. Sa vie est une succession de barrières brisées. Comme beaucoup de femmes avant elle – et certainement beaucoup après elle – chaque étape de sa carrière de politicienne a été une première.

Kamala Harris a été :

  • la première femme et la première personne de couleur à devenir procureure du district de San Francisco
  • la première femme et la première personne noire procureure générale de la Californie
  • la premier.e sénateur.rice noire de Californie

Elle est également la première personne issue d’une université historiquement noire – l’université Howard, en l’occurrence – à occuper le poste de vice-président américain. Madame Harris est aussi la première membre d’une sororité universitaire afro-américaine – la sororité Alpha Kappa Alpha- à occuper une telle position.

Créée le 15 janvier 1908 à l’université Howard, la sororité Alpha Kappa est la première sororité afro-américaine interuniversitaire. Intéressée à “proposer des solutions afin d’améliorer le statut social des filles et des femmes”, elle s’est donnée pour mission de “valoriser le rôle des femmes afro-américaines et promouvoir leur action dans la société américaine”.  Aujourd’hui, elle regroupe plus de 900 chapitres et compte plus de 300 000 membres installées sur tous les continents dont la vice-présidente américaine.

Ici, aujourd’hui, grâce aux femmes qui sont venues avant moi

Kamala Devi Harris est née à Oakland en Californie le 20 octobre 1964 d’un père économiste, professeur émérite à l’université de Stanford, et d’une mère biologiste et oncologue, spécialiste du cancer du sein. En 1971, alors qu’elle est âgée de 7 ans, ses parents se séparent. Kamala vit avec sa sœur Maya et sa mère Shyamala Gopalan, à Oakland d’abord, puis, de 1976 à 1981, à Montréal où sa mère avait obtenu du travail à l’Hôpital général juif et l’université McGill.

En 1981, Kamala termine ses études à l’école secondaire de Westmount à Québec et revient aux États-Unis d’Amérique où elle obtient un baccalauréat en science politique à l’université Howard puis un juris doctor à l’École de droit Hastings de l’université de Californie et intègre le Barreau de Californie en 1990. En 2003, elle devient procureure de ce même Etat, puis procureure générale de 2011 à 2017. En 2017, Kamala Harris est élue sénatrice démocrate pour la Californie avant de devenir, 4 ans plus tard, la vice-présidente des États-Unis.

Le 28 avril 2021, le président américain, Joe Biden, a prononcé son premier discours devant le Congrès pour marquer ses 100 premiers jours. Derrière lui, une page d’histoire. Pour la première fois, a présidence de la Chambre des représentants et la vice-présidence du pays sont assumées par des femmes: Kamala Harris et Nancy Pelosi. Joe Biden ne manque pas de le relever dès le début de son discours (lien en anglais).

Madam speaker, madam vice president. No president has ever said those words from this podium. No president has ever said those words, and it’s about time.

En français: Madame la Présidente, Madame la Vice-présidente. Aucun président n’a jamais prononcé ces mots depuis ce podium. Aucun président n’a jamais dit ces mots, et il était grand temps .

“L’Amérique, précise-t-il, est une idée, l’idée la plus unique de l’histoire: nous sommes créés, nous tous, égaux”. Tous et toutes, hommes et femmes, Biden et Harris.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.