#ManmanNasyonAn – Catherine Flon

Inspiration
Réseaux sociaux
En vedette
S'inscrire

Abonnez-vous à notre lettre d’info.

Mon drapeau … c’est Catherine Flon qui l’a cousu.

Chaque 18 mai, lorsque nous célébrons notre drapeau, nous nous souvenons de Catherine Flon. Dans la pièce que nous jouons, elle est assise sur une chaise, le drapeau sur ses cuisses, cousant deux morceaux de tissus que Papa Dessalines lui a remis. Papa Dessalines, qui était le père de Catherine Flon, car Catherine Flon est la fille naturelle de l’Empereur Jean Jacques Dessalines.

Un père outré

Il existe une deuxième version. L’une des filles de Dessalines était restée dans la maison d’un colon en tant que servante d’où elle pouvait offrir des détails sur ce qui s’y passait. Un jour, ce colon l’a maltraitée au point où elle baignait dans son sang. Quand Dessalines a vu cela, il a déchiré la jupe bleue de sa fille, y a joint son foulard rouge et a demandé à Catherine de les coudre ensemble. Dessalines aurait crié: «Jamais, plus jamais, un Français ne frappera nos filles. Liberté ou la mort». Voilà pourquoi la couleur de notre drapeau bleu serait différente de la couleur bleue du drapeau français.

Quelle qu’ait été la vraie version, chaque 18 mai, nous chantons Catherine Flon cousant le drapeau. Catherine Flon consacrant notre union comme un seul peuple. Catherine Flon nous donnons un drapeau, symbole de liberté.

Le billet de 10 gourdes

Nous ne savons pas pas grand-chose de Catherine Flon qui est née en 1772 et décédée en 1831, 15 ans après le meurtre de son père. L’historien Jean-Claude Dorsainvil écrit que ce sont ses propres cheveux que Catherine Flon aurait utilisé comme fil pour coudre le drapeau.

Toutefois, malgré le fait que nous nous souvenions d’elle chaque 18 mai, ce n’est qu’en 1988 qu’elle a rejoint les ancêtres masculins – la première à le faire – sur l’argent que nous utilisons, lorsqu’elle est apparu sur le billet de 10 gourdes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.